Fanatisme

Il y a quelques jours, j’ai eu une conversation avec un ami. Une conversation qui n’a pas vraiment bien fini parce qu’il a fini par me juger, chose qui m’insupporte ( qu’on ne comprennent/aiment pas, ok, mais on juge pas ). Mais je ne sais pas vraiment pourquoi cette conversation a mal tourné. Est-ce le fait qu’il ait émis un jugement à mon sujet ou est-ce le jugement qu’il a émis qui ne m’a pas plus ?

Il y a une chose qui m’a toujours aidé à gérer mes humeurs, mon caractère compliqué et surtout ma colère, c’est la musique. Je mettais mes écouteurs sur les oreilles et je m’y réfugiais. C’est toujours le cas aujourd’hui.

Il y a quelques années, j’ai découvert un artiste dont la musique, la manière de s’exprimer, les mots et la personnalité qu’il dévoilait m’a particulièrement touché. Ses chansons sont les seules que je peux écouter en boucle sans jamais me lasser.

Mais on n’est pas là pour déblatérer sur mon amour pour la musique.

Là où ça a dégénéré avec mon ami c’est quand il a jugé ridicule l’intérêt que je porte à cet artiste, m’assimilant à une fan/groupie.

J’avoue que j’assimile la fan/groupie à la fille qui hurle en concert, qui a des posters dans sa chambre, qui aime l’artiste en surface. Et surtout pour moi, j’ai l’impression que c’est un truc d’ado. J’ai été fan des Spice Girls, de Matt Houston ou même d’Orlando Bloom.

Mais je ne me considère pas comme une fan de cet artiste. Je suis plutôt passionnée par son art.

Enfin c’est ce que je croyais…

Jusqu’à ce que je le rencontre. Dans un cadre extérieur à sa musique. J’ai rencontré l’homme et non l’artiste. Et là, je me suis sentie très con. Parce que j’ai flashé. Que Ce soit son physique, son attitude, ce qu’il disait, ouais, ok, j’avoue, c’est un peu le coup de foudre.

Et si en fait, j’étais finalement devenue une groupie ?

Je me suis surprise à m’imaginer le revoir, apprendre à la connaître… Et c’est là, je pense, que j’ai basculé dans le côté obscure.

Non seulement, je m’imaginais vivre quelque chose de réel ( je ne parle pas d’une histoire d’amour en particulier mais juste tisser des liens dans la vie réelle ) mais en plus j’y croyais tout en déchantant en même temps. Artiste à succès, beau gosse, je fais clairement pas le poids à côté des avions de chasse qui lui tournent autour, attirés par sa célébrité.

Alors oui, j’ai pas apprécié le jugement de mon ami mais c’est surtout qu’il a appuyé là où ça fait mal. Il m’a mise face à mon ridicule. J’ai passé le stade de la passionnée du musique, j’ai rêvé de plus avec cet artiste que j’admirais, un plus qui n’arriverait jamais. Même si on est amené à se recroiser, ce qui est probable, on n’est clairement pas du même monde.

Publicités

Une réflexion sur “Fanatisme

  1. Sais-tu quoi?

    J’ai vécu cela il y a quelques années. Je pense que je vivais à ce moment-là une période difficile et un album un peu « noir » (carrément triste en fait, qui me tirait des larmes pendant des heures) m’a aidée à traverser un cap. Je suis allée à un ou deux concerts, juste « pour la musique » (vrai de vrai). Je suis quand même son Facebook, vaguement…
    L’artiste – en plus – avait de lointaines origines communes avec les miennes. Clairement un sentimental tourmenté – un peu comme moi. Même si… Je suis mariée depuis 20 ans, vraiment pas l’âge d’une groupie.
    Certaines nuits, j’ai fait des rêves complètement loufoques où j’avais 18 ans, et on se rencontrait « par hasard ».

    Et puis, 5 ans plus tard, je reçois un courriel « invitation à un concert privé ». Bon. Je réponds. Malgré le fait que son dernier opus ne soit clairement plus ma tasse de thé.
    2 jours après, message et billet arrivent dans ma boîte mail. J’y vais, j’y vais pas?

    C’était en novembre dernier. 200 « invités » font le pied de grue dans une rue grise et froide.
    Je décide de prendre un peu de distance et m’assieds plutôt que de me tenir debout sur la scène.
    Et là, le choc… Groupies – vraies, plus âgées que moi (ou ont elles l’air plus âgées) parlent de lui autour de moi, elles ont l’âge d’être sa mère et l’appellent de son petit nom – même un surnom, se déhanchent, dégainent leur i-phone, prennent mille photos, trinquent un blanc à la main.
    Je me sens loin de ces paroles et de cette musique qui me transperçaient le coeur. Si loin…

    La soirée s’achève. Je me fais aussi discrète pour quitter que pour arriver.
    Puis, je vois sa chevelure solaire…
    Je m’approche. Sur un petit gradin, il est là, prend la pose. Devant moi, une file de quelques mètres attend. Ils n’échangent pas un mot avec lui, mais chacun veut sa photo. Pas de vigile, juste sa « copine » à quelques mètres.
    Mon coeur se met à battre. C’est mon tour. Je m’avance lentement. Je ne veux pas de photo. Pour quoi faire?
    Pendant plusieurs années, j’ai vécu une « relation » avec cette personne, mais je savais déjà – avant cette soirée –
    que c’était fini.
    Bref… J’ai envie de le prendre dans mes bras, ou de lui tenir le bras, comme un ami. Je tends une main… la retire.
    Puis, je lui dis « moi, je voulais juste dire merci…  » je lui parle du deuil qu’il m’a aidée à traverser. Très vite, sans rentrer dans les détails, en deux mots ». Il me dit merci, qu’il est touché, que c’est « très gentil »… Le répète…
    Derrière moi, les fans attendent…

    Je suis partie comme saoûle, presque titubante. Il est exactement comme je l’avais imaginé.
    Ce que je n’avais pas imaginé, c’est la folie tout autour. L’homme ne s’appartient plus. C’est une machine qui doit répondre, et rester froid pour ne pas devenir fou. Pour cacher sa timidité, il porte un masque: celui de l’idole. J’ai clairement senti le côté inconfortable de la situation.

    Son dernier album, je ne l’ai pas écouté. Je suis passée à autre chose. Ce n’est clairement plus ce qui me faisait vibrer.

    Ce que je n’oublierai pas, c’est la sensibilité à fleur de peau qui rejoignait la mienne à un moment… qui m’a aidée.

    Si tu as l’occasion de le « rencontrer », je t’encourage. De mon côté, cela m’a confortée dans mes idées. Et aidée à grandir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s