Le Trac

Ah les aléas du blogging !

Quand tu ouvres un blog, tu le fais bien sûr pour toi et par passion le plus souvent. Mais aussi, on ne va pas se mentir, pour être lu. Quelque soit le sujet que tu traites, tu t’exposes au regard des autres et comme on dit, on ne peut pas plaire à tout le monde.

 Sur mon article « Vivre en Couple« , j’ai reçu un commentaire… comment dire… pas méchant mais en tout cas très dur. Et ça m’a pas mal remué. Au point que j’ai mis du temps à revenir écrire ici.

Oui, en ouvrant un blog, je prends le risque que mes écrits soient décortiqués et surtout mal compris. D’ailleurs, à chaque fois que je poste un article, je doute. Est-ce que j’ai bien réussi à me faire comprendre ? Est-ce que je suis claire ? Est-ce que je fais passer le bon message ?

Bien sûr, ce commentaire m’a vexé du fait des propos qui sont tenus à mon égard. Mais il m’a aussi pas mal ébranlé. Et si cette personne avait raison ? Et si je me voilais la face ?


Je me trouve des excuses, je me persuade d’avoir le contrôle.

Me trouver des excuses, je ne nie pas. Quand quelque chose ne nous convient pas mais qu’on a peur d’engager un changement, c’est souvent le réflexe de se trouver des excuses. Quant au contrôle. Justement. Je me considère comme une maniaque du contrôle. Mais ces dernières années, je n’ai plus aucun contrôle sur ma vie que je subis plus qu’autre chose. Surtout par peur de bouger, flemme… et tout un tas d’autres excuses. Donc non, je ne suis pas d’accord, je ne me persuade pas d’avoir un contrôle que je sais pertinemment que je n’ai pas.

Un manque de sécurité

Je n’ai pas forcément envie de développer ce sujet ici car il pourrait faire office d’un article à part entière.

Est-ce que je manque de sécurité ? Sûrement. Sur plein de points. Est-ce que je cherche quelqu’un pour pallier à ça ? Pas du tout. Je voudrai m’apporter moi-même la sécurité dont je manque. Je ne veux ni d’un homme pansement ni d’un homme béquille. Je voudrai être avec quelqu’un pour la personne qu’il est et non parce que j’ai d’éventuels besoins.

Envieuse

Je ne m’en suis jamais cachée. J’ai souvent été envieuse de bien des gens. Pour leur vie, leurs propriétés matérielles… C’est une chose qui a été accentuée avec mes périodes de chômage. Mais je crois que ce que j’ai le plus envié aux autres c’est quand ils savaient exactement ce qu’ils voulaient faire de leur vie, la direction qu’ils voulaient prendre quand moi j’étais paumée et je stagnais. Aujourd’hui, les choses changent doucement. J’ai un métier qui me passionne, j’ai trouvé des réponses à certaines questions que je me pose, je sais un peu plus ce que je veux même s’il me reste encore un bout de chemin à parcourir.

Mes envies

Là j’avoue que je suis encore dans le flou. Je vois en effet mon entourage se marier, avoir des enfants. Je doute parce que ce n’est pas quelque chose que je souhaite dans l’immédiat. Et au final, je ne sais pas si je le voudrai un jour même si c’est quelque chose qui me paraît être un passage obligatoire du fait de l’éducation et de la pression sociale. Maintenant que je me stabilise professionnellement, j’avoue avoir des envies que je n’avais pas avant comme investir dans l’immobilier, me mettre en couple pour de vrai ( pas comme une adolescente j’entends ). Pour le reste, je ne sais pas encore. Mais je me rends petit à petit compte que les réponses viennent au fur et à mesure et j’essaie de ne pas y penser parce que sinon je me mets trop la pression.

Avoir été celle avec qui l’ont trompe pour me persuader d’avoir le contrôle ?

Je vous avais parlé de cette histoire, mon ex qui avait trompé sa copine avec moi. Dans ce fameux commentaire, on a souligné le fait que si j’avais fait ça, c’était pour me prouver que j’avais le contrôle. Alors que pour moi, c’est tout le contraire. Si j’avais vraiment eu le contrôle, j’aurai dit non. J’aurai refusé de renier mes principes, j’aurai tourné la page et je me serai éloignée de ce garçon. Sauf que je n’avais pas le contrôle. Mes sentiments étaient les plus forts, j’étais prête à accepter tout ce qu’il voulait bien me donner, je voulais espérer que ça lui rappellerait ce qu’on avait et qu’il finirait par me choisir moi. Sauf qu’il ne l’a jamais fait bien sûr. Mais aujourd’hui, c’est moi qui choisis. Je reprends le contrôle pour de bon cette fois et je tire un trait dessus une bonne fois pour toute.

Manque d’honnêteté

Je crois que c’est ce qui m’a fait le plus mal dans ce commentaire. Manquer d’honnêteté à mes lecteurs. Alors oui, parfois on se voile la face à soi-même. Ca doit sûrement m’arriver, comme à tout le monde. Même si j’essaie d’être le plus objective possible avec moi-même. Mais manquer d’honnêteté aux personnes qui me lisent ?

Déjà je n’en vois pas l’intérêt. Je n’aime cette image de journal intime en ligne parce que je ne confie pas tout ici mais il est vrai que je publie un grand nombre de mes états d’âme. Ce n’est pas un blog beauté, mode, je n’ai rien à vous vendre, aucun partenariat. Alors je ne vois pas pourquoi j’essaierai de mentir. Augmenter mon nombre de vue ? Pourquoi ? J’ai peu de vues. Oui, j’aimerai en avoir plus, comme signe de reconnaissance de ce que je fais, comme beaucoup de blogueuses. Mais ça m’apporterait quoi de plus ? J’ai bien conscience que je m’investie qu’au minimum dans le blog. Je l’écris avant tout pour moi, pour me soulager, pour exprimer ma passion de l’écriture. Alors pourquoi je mentirai, j’enjoliverai les choses ou au contraire les dramatiserai ? Faire pleurer dans les chaumières ? Encore une fois, pourquoi ? Qu’est-ce que ça m’apporterai ?


Je n’ai pas écrit cet article pour clouer au pilori la personne qui me l’a laissé mais pour exorciser. Les termes durs qu’elle a employé m’ont atteint. J’avais besoin de mettre tout à plat, vérifier si elle avait raison, où est-ce que je me suis trompée. Si c’est moi qui me suis mal exprimé ou si j’ai laissé transparaître des choses que je n’osais pas m’avouer.

Publicités

7 réflexions sur “Le Trac

  1. Coucou ! Je pense Qu’il faut passer au dessus de ce que dise les gens. Malheureusement il y a toujours des personnes qui aiment et qui n’aiment, qui comprennent et d’autres non. Mais c’est pas grave.. il faut savoir rebondir et ne pas se laisser atteindre par ce genre de personne. Si tu aimes faire ca, alors fait le, Que sa plaise ou non ! Et si les gens ne sont pas content bah ils iront voir ailleurs c’est aussi simple que ca. Courage 🙂

    J'aime

    1. Tu as entièrement raison !
      Après je manque tellement de confiance en moi qu’il ne faut pas grand chose pour m’ébranler. Et là, les termes étaient tellement durs que forcément ça m’a fait me remettre en question. D’autant que mon activité sur le blog est assez fragile. En tout cas, merci pour ton adorable commentaire et tes encouragements !

      Aimé par 1 personne

      1. Mais il y a certaines personnes qui arrive à nous déstabiliser. Je suis comme toi, je n’ai pas beaucoup confiance en moi, mais tous les jours j’apprends à en avoir. Et puis tu sais, c’est bien de se remettre en question, même si nous y somme pour rien, nous au moins on à rien à se reprocher 🙂 Et ne me remercie pas, c’est normal 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Ce que tu dis est très vrai. L’avantage de ça c’est que ça m’aura rappeler que j’aime vraiment bloguer et que même si ça ne plaît pas, je le fais pour moi et que ça ne m’empêchera pas de continuer. Et comme tu dis, on a rien à se reprocher. Pour moi, j’ai toujours été honnête et sincère, après si on me croit pas, ce n’est pas mon problème ! ( et si, je te remercie quand même pour cette gentille piqure de rappel et tes commentaires bienveillants ! 😘 )

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s