Vivre en Couple

Bon, ce n’est pas un secret, je suis célibataire. Je le vis bien, pas de soucis. Mais forcément, il arrive que j’y pense. Qu’est-ce que je voudrai comme relation ? Avec quel genre de mec je m’imaginerai bien ? Et ce matin, je ne sais pas trop pourquoi, je me suis imaginer comment ça se passerai si je vivais avec quelqu’un…

Pour mettre les choses dans leur contexte, il faut savoir que malgré mon « grand » âge, je n’ai jamais vécu en couple. J’ai eu 2 histoires qui ont compté. La première, j’étais trop jeune pour penser à ce genre de choses, la seconde, ça n’a pas duré assez longtemps.

Quand je vois mes amis, fréquentations… s’installer en couple, acheter un logement, avoir des enfants, forcément ça me travaille. Lorsque j’étais dans mon studio d’étudiante, c’était juste inenvisageable ! Même pour moi seule, vivre dedans n’était pas toujours facile. Alors à 2 !

Mais maintenant que j’ai un appart digne de ce nom… L’espace encourage l’imagination. Alors ça reste un studio donc forcément pas l’idéal pour imaginer y fonder une famille. Mais pourquoi pas y accueillir quelqu’un. Sauf que…

Sauf que je n’arrive pas à m’imaginer avec quelqu’un chez moi. C’est sûrement des détails mais rien que d’imaginer devoir lui faire de la place dans mon dressing me hérisse. Oui, oui, je suis très territorialiste. Alors imaginer ses meubles s’imposer dans mon intérieur que j’ai étudié et décoré avec soin sans rien laisser au hasard me met hors de moi d’avance.

Je suis très indépendante et très possessive avec mes affaires. Mon chez-moi, c’est très clairement une extension de moi. J’y suis libre, j’y suis moi-même. Je gère tout de A à Z, le bordel, quand il y en a, compris. Et en bonne maniaque du contrôle, j’aurai du mal à laisser quelqu’un m’en priver.

Je ne sais pas trop si j’arrive à bien exprimer mon idée. Ce n’est pas que je ne veux pas vivre avec quelqu’un. Je pense que je ne suis surtout pas prête à cela. Et je pense que le jour où cela viendra, il faudra que l’on prenne un appart à nous. Je ne suis pas sûre d’arriver à céder une partie de mon territoire. Bizarre ? Sûrement.

Ma relation avec mon ex me convenait parfaitement parce que c’était une relation à distance. La semaine, on était chacun chez soi. Je m’occupais de moi, je ne l’avais pas dans les pattes, je pouvais faire tout ce que je voulais sans me cacher ( m’épiler, me faire des masques, faire de sport ou traîner dans des tenues ringardes ) et le weekend, on profitait à fond l’un de l’autre. Mais j’ai bien conscience qu’on ne peut pas vivre à distance toute sa vie, ça faisait très « relation adolescente » !

Mais rassure-moi, je suis la seule à être comme ça ?

Publicités

5 réflexions sur “Vivre en Couple

  1. Je te comprends totalement, je suis en couple, et je vis un peu de cette façon là..c’est vrai que ce n’est pas aisée de céder du terrain, mais je pense que lorsque l’on a trouvé la bonne personne, au final, avec du temps et de la communication, tout coule de source. Super sujet en tout cas, bisous 😉

    J'aime

    1. Merci beaucoup de ton commentaire ! Ca me rassure ! ^^
      Oui, je suis d’accord avec toi, je pense qu’avec la bonne personne, du temps et de la compréhension mutuelle, les choses viennent naturellement. Après chacun a son rythme. Mais n’ayant pas connu cette situation, forcément l’inconnu me fait peur.
      Des bisous

      Aimé par 1 personne

  2. Je pense que tu te trouves pas mal d’excuse pour te convaincre que tu as le contrôle alors qu’à mon avis si aujourd’hui tu n’es pas installée avec un mec, c’est juste parce que tu n’as pas trouvé le bon prêt à s’investir pour toi et t’apporter la sécurité dont tu as l’air de manquer. Je veux pas paraître brutale mais tu as l’air d’être globalement assez envieuse, tu parles dans pas mal de tes articles des gens qui autour de toi ont avancé, vivent ensemble, achètent, se marient, ont des enfants et tu as l’air de vouloir ne pas suivre ce schéma (si ordinaire) sauf qu’en réalité je pense que tu en souffres et tu focalises quand même beaucoup pour une fille qui se sent libre de ne pas faire ces choix si ordinaires. Peut être que tu devrais assumer que toi aussi tu as tes envies mais que ta situation actuelle t’en empêche. De même tu évoques que tu n’as jamais été trompée mais que tu as déjà été celle avec qui un mec a trompé sa meuf, pour te persuader d’avoir le contrôle ? Au final, si tu étais si heureuse de cette vie qui n’est pas atypique selon moi (mais juste le quotidien de pas mal de célibataires qui entament la trentaine) tu arrêterais peut être de te mentir et essayerai prendre vraiment le contrôle de ta vie. Je pense que tu manques d’honnêteté par rapport à ta lectrice mais encore plus par rapport à toi même.

    J'aime

    1. Je trouve ton commentaire très dur. Surtout quand tu dis que je manque d’honnêteté envers les personnes qui me lisent. Je ne pense pas que ce soit le cas, j’écris ce que je pense et ce que je ressens. Alors oui, je me mens peut-être/sûrement à moi-même, mais c’est le genre de choses dont on n’a pas forcément conscience alors je ne pense pas être malhonnête dans mon écriture.

      Je ne suis pas d’accord avec tout ce que tu as dit. Je n’essaie pas de me convaincre que j’ai le contrôle puisque je sais que je ne l’ai pas et que c’est bien ça que j’ai du mal à vivre. Oui, je n’ai pour le moment pas trouver la bonne personne qui me donnerait envie de passer le cap, en même temps, je n’ai pas cherché. Mais tu te trompes quand tu dis que je cherche la sécurité, ce n’est pas le cas. Je cherche quelqu’un qui me rassure sur moi-même vu que je manque énormément de confiance en moi mais je ne cherche à me sécuriser.

      Je n’ai jamais caché être envieuse des parcours des gens autour de moi. Mais paradoxalement, je ne me sens pas prête à entrer dans ce schéma. D’où le fait justement que j’en souffre car je suis un peu perdue entre les étapes que je suis censée avoir franchi dans ma vie, là où j’en suis et ce qui me fait peur.

      Quand je parle de me sentir libre, c’est plutôt dans la vie de tous les jours, je n’ai pas d’impératifs ou de comptes à rendre. Je ne peux pas dire que je me sens libre de ne pas faire ces choix vu que pour l’instant ce ne sont pas mes choix mais plutôt une situation que je subis. Parce que j’assume complètement que ma situation actuelle m’empêche de les faire. Ne serait-ce que professionnellement et financièrement où je ne suis pas encore stabilisée.

      Pareil pour mon ex qui a trompé sa copine avec moi. Là encore ce n’est pas du tout une question de contrôle. Je ne dirai pas que j’ai subi parce que je suis responsable autant que lui et j’aurai très bien pu dire non, mais les sentiments ont été plus fort. J’aurai vraiment eu le contrôle, j’aurai fait taire mes sentiments et je l’aurai envoyé se faire voir.

      J’ai sûrement dû mal m’exprimer parce que quand je parle de cette question de contrôle. Je ne prétends pas l’avoir, bien au contraire. Et c’est juste là où le bat blesse. J’ai besoin de l’avoir pour me sentir rassurer, et c’est bien parce que je ne l’ai pas que je perds souvent pied et que ça me fait paniquer. Bien sûr que ce n’est pas sain. Et j’y travaille. Mais ça prend du temps, j’ai déjà eu du mal à mettre des mots sur tout ça.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s