Le cap des 30 ans

L’année 2017 signifie le passage du cap de la trentaine pour moi. Et je ne te cache pas que je suis pas prête du tout. Si tu me suis depuis un moment, tu sais sûrement que l’âge, le temps, le fait de vieillir sont des concepts pas évidents à gérer pour moi.

Ma famille sait que j’ai du mal avec l’idée, donc le passage du cap de la trentaine est une bonne blague, surtout pour mon père !

Dans ma tête

Ben dans ma tête, j’ai surtout l’impression d’avoir encore 20 ans. C’est très étrange. Est-ce que c’est parce que je suis finalement dans la vie active que depuis quelques mois ? Est-ce que c’est parce que les gens que je fréquente sont souvent plus jeunes ? Je ne sais pas trop.

Quand je regarde en arrière, j’ai l’impression que j’ai grandi très vite à la séparation de mes parents. Et que ces dernières années, j’ai en quelque sorte voulu rattrapé le temps perdu. Je crois bien que j’ai fait une crise d’ado en retard. Bêtises, rebellion, la totale ! Sauf que c’est plutôt passé inaperçu vu que je vis seule depuis un moment.

Toujours est-il que je ne me sens pas tout à fait prête à changer de décennie.

Et puis, petite, je m’étais imaginée ma vie. Je me voyais mère, propriétaire, casée, salariée, installée avant mes trente ans. Et c’est bien loin d’être le cas. Pourtant, autour de moi, mes camarades de collège/lycée le sont de plus en plus. Ce qui ne fait que creuser l’écart et insister sur ce retard que j’ai l’impression d’avoir. Même si j’ai totalement conscience que chacun fonctionne à son rythme et que je ne me sens pas prête à tout ça.


Dans la société

J’ai parfois l’impression que la société est schizophrène.

D’un côté, j’ai l’impression qu’elle ne vante que la jeunesse et qu’une fois passer le cap de la trentaine, on n’est plus bonnes à rien. Oui, parfois, j’ai l’impression d’avoir déjà fini ma vie. Ca fait peur !

Et d’un autre côté, j’ai l’impression que les femmes de 30 ans peuvent être des icônes. Elles ont un minimum vécu, de l’expérience, se connaissent physiquement et moralement. Elles sont sûres d’elles et sont épanouies. Elles ont une carrière, des projets, savent ce qu’elles veulent. Sauf que je ne me reconnais pas dans ce portrait.

C’est un peu compliqué tout ça ! Et je ne sais pas trop où me situer.

Je ne sens pas le poids de l’horloge biologique, par contre, je sens peser le poids de la pression sociale.


Dans mon corps

Eh ben, je ne me vois tout simplement pas vieillir !

Quand on voit mes parents et grands parents, on peut dire que j’ai un bon patrimoine génétique. On me donne au maximum 24 ans. Donc dans mes produits de beauté, tu as plus de chance de trouver une crème anti-acné qu’une crème anti-ride !

La seule chose qui me trahit ( et me complexe ), ce sont mes cheveux blancs. J’en ai depuis mes 18 ans. Et ils ne font que se multiplier depuis ces derniers mois. Alors au départ, je les arrachais mais ils sont maintenant trop nombreux. Je suis donc obligée de me colorer régulièrement les racines. Pas top pour les cheveux et surtout j’aimerai pouvoir dire que c’est ma couleur naturelle sauf que ce n’est pas le cas.

A la rigueur, je sens que la peau de mon ventre et de mes bras est un peu moins ferme. Mais bon, il faut vraiment bien chercher.

Peut-être que je devrai incorporer certains soins adéquat à mon âge, histoire de prévenir. Mais bon, tant que j’en ai pas besoin…


Dans ma vie

Il fut une époque où j’avais l’impression de ne pas profiter de la vie. Parfois, il m’arrive de le penser encore quand je vois la vie que mène certaines personnes, notamment sur les réseaux sociaux.

Mais à 29 ans, j’en ai fait des choses.

A 20 ans, j’ai pris mon indépendance.

J’ai été 2 fois au chômage.

J’ai eu 3 CDI, 1 CDD, un contrat pro. J’ai vécu une rupture conventionnelle de contrat, j’ai démissionné 2 fois. J’ai un bac+5 mais j’ai effectué une reconversion professionnelle. Je suis maintenant auto-entrepreneur et je fais le job de mes rêves.

J’ai eu de gros problèmes d’argent. J’ai failli être expulsé de mon appart. J’ai eu 2 apparts à moi. Je me suis fait voler un scooter et j’en ai acheté un autre.

Je suis beaucoup sorti, j’ai fait la fête, j’ai bu mais je n’ai jamais eu de black out. Plus le temps passe et mieux je gère les lendemains de soirée ( pourtant, je pensais que c’était le contraire ).

J’ai été amoureuse 2 fois. J’ai eu le coeur brisé 2 fois. Je n’ai jamais trompé mais j’ai été celle avec qui l’on trompe.

Je sais qu’il est trop tôt pour me dire si je suis comblée ou épanouie. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre sur moi et beaucoup de choses que j’ai envie de vivre. Finalement, ce n’est pas le temps qui passe qui me fait peur. C’est surtout ce chiffre 3 que j’ai du mal à encaisser.

Publicités

2 réflexions sur “Le cap des 30 ans

  1. Je comprends tellement ce que tu ressens et je suis dans le même cas que toi (excepté les cheveux blancs, et on me donne 25-26 ans 🙂 )
    Je vais bientôt avoir 30 ans et c’est comme si j’avais honte de ne pas être « une femme accomplie » au regard de la société au moment où j’y arriverais. Pour beaucoup encore, 30 ans rime avec CDI, maison, mariage, bébé , plan retraite, etc.
    J’ai 29 ans, je suis au chômage, je ne sais pas quel métier je veux faire malgré de beaux diplômes, je débute le blogging, j’ai un lapin et un hamster à charge. Et je n’ai absolument pas hâte d’être dans quelques mois et de passer ce cap.

    J'aime

    1. Bienvenue au club !
      Malgré une pseudo liberté sociale, la pression est bien présente. Quand je vois mes mais mariés ou parents, ils me font bien comprendre que c’est pas normal que je ne sois pas au même niveau qu’eux. Alors je m’éloigne parce que ma vie est comme elle est et pour le moment, je ne veux pas en être là. En plus nous n’avons plus les mêmes intérêts. Entendre parler couches et éducation, non merci ! Ca ne m’intéresse pas. Ca m’attriste. J’ai l’impression que la vie me vole mes amis. Ils ne sont plus des personnes à part entière mais des parents et/ou des conjoints et j’ai l’impression qu’ils ne svanet plus être quelqu’un d’autre que ça.

      En tout cas, courage à toi ! Je sors du chômage aussi, je sais comme ça peut être dur. N’hésite pas à m’envoyer un mail si jamais tu veux discuter !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s